Nous sommes tous SUZANNE.

 

SUZANNE est femme, SUZANNE est homme. SUZANNE aime les espaces, SUZANNE aime se nourrir d’art, SUZANNE aime dessiner des histoires, SUZANNE aime la recherche, SUZANNE aime la scène, la comédie, SUZANNE aime cracher du feu. Quand SUZANNE se réunit, SUZANNE trouve la danse.

 

SUZANNE s’intéresse aux corps, à leur expression brute, mais aussi aux gestes plus travaillés et précis. Elle s’inspire des petits gestes qui nous accompagnent tous les jours. Elle aime les révéler, les conjuguer, les sublimer et les amener vers la danse, chaque mouvement est pour elle un prétexte de création. Fortement influencée et engagée dans une actualité complexe et riche, SUZANNE est la figure fictive nécessaire pour représenter une communion d’idées, d’identités et de statuts pour envisager une écriture chorégraphique sobre et composée. Il lui est aussi tout à fait important d’opposer cette rigueur à l’improvisation des danseurs, à leurs limites physiques et psychologiques révélant ainsi leurs singularités, de l’élégance de la fatigue à la plus imperceptible beauté.

Suzanne VERT

BIOGRAPHIE

“Quand SUZANNE se réunit, SUZANNE trouve la danse.”

SUZANNE est une compagnie de danse et de performance basée à Paris, créée en Octobre 2017 par cinq performeurs (Lorenz Jack Chaillat-Cavaillé, Julien Chaudet, Julien Deransy, Eurydice Gougeon-Marine et Grégoire François) aux parcours artistiques très différents (Arts, Histoire de l’art, Architecture, Commissariat d’exposition, Théâtre, Cinéma,…). Leur rencontre, survenue lors de la Nuit Blanche 2017 sous la direction d’Olivier Dubois fut l’élément déclencheur de la naissance de SUZANNE

.

Aujourd’hui dirigé par Lorenz Jack Chaillat-Cavaillé, Julien Chaudet, Julien Deransy et Eurydice Gougeon-Marine, ils.elle forment une communauté d’idées représentée par un personnage féminin fictif : SUZANNE. SUZANNE est l’idée d’une entité artistique autonome, aussi multiple que singulière dont la volonté de se professionnaliser s’accompagne d’une véritable envie d’explorer de nouveaux territoires artistiques, où l’art contemporain rencontre l’art vivant, où la performance se mêle à la danse, ou bien parfois l’une succède à l’autre, sans volonté claire de les séparer.

“La beauté des corps est révélée par une gestuelle ancrée dans le familier, la sobriété et la réflexion.”

Le travail de SUZANNE trouve son identité et ses divers moyens d’expression dans une qualité de mouvement minimaliste, qui met l’accent sur la précision d’exécution. La beauté des corps est révélée par une gestuelle ancrée dans le familier, la sobriété et la réflexion. Ses terrains favoris jusqu’à présent ont été les gestes du quotidien, l’exploration de leur application à un vocabulaire scientifique, et de manière plus générale, le langage. L’exploration du langage dans ses divers systèmes de communication en créant un vocabulaire de gestes extrêmement précis, codifié où le mouvement et le corps sont des outils vecteurs de message(s).


SUZANNE aime s’engager dans des projets touchant à différents visages de l’art pour s’inventer des identités multiples et une capacité à s’adapter à une multitude de contextes. Depuis sa création, SUZANNE, à travers ses différents travaux, explore une diversité de formats (durée, configuration, mise en scène…), et ne cesse de façonner son identité grâce à des rencontres, des collaborations, et des projets forts de recherches qui lui sont propres. Cette identité, c’est celle d’un groupe d’artistes intéressés par la forme singulière et encore si libre, de la performance. La liberté de forme que lui accorde la performance lui permet aussi bien de mélanger les codes de différentes disciplines (arts visuels, danse, théâtre…) que d’en inventer de nouveaux, et donc de faire naître des formes artistiques inédites et expérimentales comme sa première pièce STATU.


À ce jour, SUZANNE a créé deux pièces originales : la première, STATU (2018), l’installation vivante et performative d’une simulation algorithmique appliquée à un alphabet de gestes de la vie quotidienne ; la seconde, MERCURES (Work In Progress), une création chorégraphique baroque et minimale à travers laquelle les danseurs s’efforcent de transmettre avec leur corps le message codé d’urgence : “RENCONTRONS-NOUS”. SUZANNE a également collaboré et été interprète pour différent.e.s artistes donnant naissance notamment aux projets Regarder le soleil (2018) et Nuit Lavande (2019) de la plasticienne Adélaïde Feriot, le compositeur Kerwin Rolland et la musicienne Héloïse Derly; et | épochè | (2019) avec la metteuse en scène Anna McGrath, le dramaturge Mattéo Bernardini et le plasticien Baptiste Brossard. SUZANNE se représente aussi au travers de clips vidéos tels que “COWARDS” du musicien TAUR, “HARRY” du groupe MONTEVIDEO et “PARTOUT CHEZ NOUS” de My Single Lise.


SUZANNE poursuit actuellement sa recherche sur le langage pour achever sa première trilogie, initiée par STATU et MERCURES, avec un projet axé sur le langage le plus primitif qui puisse exister : celui de l’image.”